« Brigitte, les mamans rockeuses » / Femme Magazine Janvier 2012

Image article BrigitteElles forment le duo français le plus déjanté, le plus féminin et le plus en vue cette année. Après une tournée aux quatre coins de l’Europe, et à l’occasion d’un concert au Music Hall de Beyrouth le 16 décembre, elle nous racontent leur rencontre et nous livrent les secrets de leur succès.

Cliquez ici pour lire l’interview des Brigitte

Publicités

Nouveau « Rendez-vous médias de l’Institut Français du Liban »

Formation au « Reportage en presse écrite » à l’Institut des Médias / Décembre

Qu’est ce que l’écriture efficace? Comment trouver un angle inattendu? Quelles qualités doit avoir un bon reporter pour retranscrire la vie? Pour répondre à ces questions et dans le cadre de la promotion d’un journalisme libanais francophone de qualité, l’Institut français du Liban, en partenariat avec l’Institut des Médias, organise cinq jours de formation au « Reportage en presse écrite » à destination de journalistes professionnels et étudiants, du 10 au 14 décembre. Cette formation s’adresse à des journalistes francophones désireux de se perfectionner ou de connaître les techniques rédactionnelles en presse écrite de l’élaboration du synopsis aux techniques de reportage (préparation, réalisation, écriture) avec une partie théorique et une mise en pratique.

Cette formation sera encadrée par deux journalistes :
Philippe Broussard, tour à tour reporter, grand reporter, puis rédacteur en chef adjoint du journal français Le Monde qu’il a quitté en 2005 pour rejoindre L’Express, où il dirige aujourd’hui le service « Enquêtes ». Ses reportages lui ont valu d’obtenir le Prix Albert Londres en 1993.
Michel Touma, rédacteur reporter pour L’Orient le Jour, puis Chef de Service d’actualité libanaise pendant une quinzaine d’années, il en est aujourd’hui le Secrétaire général de la rédaction et le Directeur responsable.

Il est demandé à chaque participant 70$ pour couvrir les coûts de cette formation.

Merci d’envoyer un CV et une lettre de motivation avant le vendredi 30 novembre à nora.awada@if-liban.com, chargée de mission journalisme. Réponse le 3 décembre. Tout participant s’engage à suivre la formation en entier car les places sont limitées.

Formation au « Fact Checking » à l’Institut français du Liban / Novembre

Info ou intox? Tous journaliste et membre d’ONG est amené à se poser  cette question dans son travail au quotidien. Pour connaitre les  techniques et les outils qui permettent de vérifier les faits,  l´Institut français du Liban et le Centre SKeyes pour la liberté de la  presse et de la culture organisent une formation au fact-checking, les  jeudi 29, vendredi 30 et samedi 1er décembre 2012, au siège de  l´Institut, rue de Damas, entre 10h30 et 16h30. La formation, destinée  aux journalistes professionnels, blogueurs et membres d´ONG, sera animée  par Nabil Wakim, chef de la section politique au Monde.fr, et inventeur  du site de fact-checking du Monde, Les Décodeurs, et par Audrey Cerdan, photographe et icono à Rue89.fr, spécialisée en fact-checking visuel  (photos et vidéos).  

Le fact-checking, ou vérification des faits, est une pratique qui  consiste à vérifier l´exactitude des déclarations publiques, notamment  des personnalités politiques et des candidats aux élections, ainsi que  la vérification de tout élément visuel ou sonore présenté dans les  médias. Cela passe par le recoupement et le croisement des sources et la  vérification de la crédibilité d´une information donnée. Ledéveloppement des réseaux sociaux et de l´accès à l´information en ligne  a permis que cette vérification se passe quasiment en direct, lors des  débats télévisés et des grands discours et pour le décryptage des images  et des vidéos.  

Cette pratique a été lancée aux États-Unis par des sites comme  www.factcheck.org et www.politifact.com. Elle a pris un essor  particulier en France lors des dernières élections présidentielles, avec  plusieurs sites tels que Le Véritomètre, Désintox, Les Pinocchios et Les  Décodeurs. Certains de ces sites adoptent une approche participative,  invitant le grand public à participer à l´opération de vérification,  d´autres se fondent sur le travail de journalistes professionnels. 

La langue de travail sera le français. Une traduction simultanée vers  l´arabe sera disponible. Pour vous inscrire, veuillez contacter Maya Azar, coordinatrice des  événements à SKeyes, au 01-397331 ou par email : mazar@skeyesmedia.org.  Pour plus d´informations, vous pouvez adresser un email à Nora Awada  Naufal, chargée de mission journalisme à l’Institut français du Liban :  nora.awada@if-liban.com.

« L’Art au Liban : première retrospective sur les artistes libanais modernes » / Femme Magazine Novembre 2012

Paru le 25 octobre, «L’Art au Liban» est la première rétrospective sur l’art libanais jamais publiée. Les auteurs, Nour Salamé Abillama et Marie Tomb, ont pendant quatre ans épluché les livres d’art, rencontré d’éminents critiques et historiens, fouiné au sein de 70 collections publiques et privées à Beyrouth et dans les régions, pour retracer l’histoire de l’Art au Liban entre 1880 et 1975. Elles racontent.

Cliquez ici pour lire l’article sur “L’Art au Liban“

« Enfants et nouvelles technologies : faut-il s’en inquiéter?» / Femme Magazine Novembre 2012

Tablettes numériques, Smartphones, consoles de jeux, ordinateurs… Alors que nous, adultes, pouvons vite être dépassés par le nombre de nouvelles technologies qui envahissent nos appartements, les enfants, eux, sont de plus en plus habiles à les utiliser. Dès un an, les bébés surprennent leurs parents par leur incroyable aisance sur les outils numériques. Quels sont les avantages et les dangers d’une telle pratique?

 

Cliquez ici pour lire l’article “Enfants et nouvelles technologies : faut-il s’en inquiéter?“

Aleph lance son site internet!

Un an après la diffusion de notre premier sujet, Aleph Productions a enfin son site internet http://www.alephprod.com/ et plein de nouveaux projets en perspectives!

Merci à tous pour votre soutien sans faille.

« Je veux un sourire ultra bright! » / Femme Magazine Octobre 2012

Fini l’été, le régime détox et la cure de soleil! L’automne commence à pointer le bout de son nez, mais pas question de se laisser aller pour autant. Qu’importe si je vais passer les prochains mois emmitouflée dans mes pulls, cette année je mise tout sur mon sourire!

Cliquez ici pour lire l’article sur “Je veux un sourire ultra bright“

Formation « Ecriture et Reportage Web » à l’Université Antonine / Octobre

Dans le cadre de la promotion d’un journalisme libanais francophone de qualité, l’Institut français du Liban, Canal France International et l’Université Antonine organisent une formation à destination de journalistes professionnels et étudiants.

Cette formation dédiée à l’écriture et au reportage web durera six jours, du lundi 8 au samedi 13 octobre 2012, de 9h à 17h. Deux jours de théorie et quatre jours de pratique. Elle s’adresse à des journalistes francophones désireux de se perfectionner ou de connaitre les techniques rédactionnelles sur des sites internet d’informations, préparer, tourner et monter un reportage au format web et connaître les bases du référencement. Une douzaine de journalistes recréeront une rédaction sur le site Internet « CBeyrouth » (http://www.cbeyrouth.com) lancé début 2012. L’université Antonine propose un matériel divers de qualité qui sera mis au profit de la formation.

Cette formation sera encadrée Sébastien Nègre, journaliste français indépendant et Marisol Rifai, journaliste libanaise à l’Orient le Jour, tous deux spécialistes des nouveaux médias.

Nous demandons une disponibilité totale et un réel investissement des journalistes. Ils s’engagent à être présents les six jours en totalité, car les places sont limitées. Les productions seront publiées sur le site « CBeyrouth » dans le cadre de cette formation et seront réutilisables par les médias des participants. Il est demandé à chaque participant 70$ pour couvrir les coûts de cette formation.

Merci d’envoyer un CV, une lettre de motivation et un état des lieux de vos connaissances web avant jeudi 27 septembre à nora.awada@if-liban.com, chargée de mission journalisme.
Réponse le 1er octobre.

Campagne publicitaire pour les écoles francophones de l’UNRWA / Septembre 2012

Clip V3 tourné dans les camps palestiniens du Liban.

Campagne publicitaire pour les écoles francophones de l’UNRWA / Septembre 2012

Clip V2 tourné dans les camps palestiniens du Liban.

Campagne publicitaire pour les écoles francophones de l’UNRWA / Septembre 2012

Clip V1 tourné dans les camps palestiniens du Liban.

« Anita Hartig: La soprano livre un crescendo d’émotions » / Femme Magazine Août 2012

Anita n’est pas la première soprano roumaine à se faire remarquer. Douce, gracieuse et poignante lorsqu’elle chante, elle ne déroge pas à l’image des chanteuses d’Opéra. À 31 ans, elle est l’une des étoiles montantes de sa génération. Après avoir terminé ses études en chant à l’Académie de Musique de Cluj-Napoca, Anita remporte de nombreux prix aux compétitions de chants et tient ses premiers grands rôles sur les scènes des opéras de Roumanie, Hongrie, Autriche et Belgique. Au Liban, dans le cadre du festival de Beiteddine, où elle a magistralement interprété Mimi dans «La Bohème» de Giacomo Puccini, elle raconte son histoire à Femme.

Cliquez ici pour lire l’interview d’Anita Hartig

« Sandrine « Bonheur » » / Femme Magazine Août 2012

Invitée par l’Institut français du Liban, la comédienne et réalisatrice Sandrine Bonnaire était en visite à Beyrouth, début juillet, pour présenter son dernier long métrage “J’enrage de son absence” qui ouvrait la reprise de la Semaine de la critique de Cannes, au Métropolis Empire Sofil. À 45 ans, Sandrine Bonnaire parle comme elle joue, avec finesse et sincérité. Pour Femme, elle revient sur son parcours jalonné de défis, de hasards et de belles rencontres.

Cliquez ici pour lire l’interview de Sandrine Bonnaire

« Beirut Art Fair: L’Art comme un vecteur de paix » / Femme Magazine Août 2012

La troisième édition de la foire internationale d’art moderne et contemporain Beirut Art Fair s’est déroulée du 5 au 8 juillet au Beirut International Exhibition & Leisure Center (Biel). Réunissant 43 galeries internationales, proposant des conférences et des expositions culturelles qui ont attiré plus de 11 000 visiteurs, cette foire hybride fait de Beyrouth une capitale culturelle régionale.

Cliquez ici pour lire l’article sur “Beirut Art Fair“

« ABC: 75 ans d’histoire et vision d’avenir » / Femme Magazine Août 2012

L’ABC a annoncé la fin des cinq ans de travaux d’extension et de réfection de son centre commercial de Dbayeh. Avec ses 45 000 m2 d’espace de vente au détail, l’ABC Dbayeh propose à ses clients libanais et aux touristes une expérience shopping exceptionnelle et des activités de divertissement qui satisfont tous les besoins et toutes les envies!

Cliquez ici pour lire l’article “ABC: 75 ans d’histoire et vision d’avenir”

« Une journaliste raconte son combat » / L’Hebdo Magazine Juin 2012

La journaliste Audrey Pulvar, l’une des présentatrices phare du service public en France, était invitée au Liban dans le cadre des Rendez-vous médias de l’Institut français du Liban, en partenariat avec le centre SKeyes. Elle a animé, le 15 juin, la conférence « Divertissement et émission politiques : un mariage difficile? » Magazine l’a rencontrée.

Cliquez ici pour lire l’article « Une journaliste raconte son combat »

« La faïence Wedgwood arrive à Beyrouth » / Femme Magazine Juillet 2012

Le Tout-Beyrouth s’est donné rendez-vous, pour l’inauguration du magasin «Wedgwood». L’équipe s’était déjà mobilisé au service des clients qui n’ont pas hésité à acquérir services à thé et figurines anglaises… D’autant plus que Lord Piers Anthony Wedgwood Weymouth, en personne, signait sa porcelaine. Quatrième baron Wedgwood de la dynastie des poteries britanniques et ambassadeur international de l’entreprise, il est toujours aussi fier de raconter l’histoire familiale, un héritage vieux de 250 ans.

Cliquez ici pour lire l’interview de Lord Wedgwood

« Audrey Pulvar, engagée et réactive » / L’Orient le Jour Juin 2012

Audrey Pulvar est au Liban pour un court week-end, invitée par l’Institut français du Liban, en partenariat avec le Centre SKeyes, c’est l’occasion de découvrir la journaliste et la femme, qui ne se cache pas, derrière. L’occasion aussi de lui poser la question qui fait son actualité : journaliste et compagne d’un homme politique, est-ce un mariage difficile?

Cliquez ici pour lire l’article « Audrey Pulvar, engagée et réactive »

Publicités